Orthez, ville taurine

dumont rogerarenespenaprix

 

 

 

 

Depuis la temporada 2008, la tauromachie espagnole à Orthez a pris une nouvelle dimension dans le panorama taurin national car elle est devenue une des rares plazas de toros à être passée en gestion directe. Cette gestion directe menée par la municipalité orthézienne a été confiée aux bons soins de la commission taurine d’Orthez qui agit en collaboration étroite, pour la partie administrative, avec un professionnel reconnu et respecté, M. Alain Lartigue.
La commission taurine a la charge, entre autres, de choisir les ganaderías, les toreros ainsi que la cuadra de caballos.

Composée exclusivement de bénévoles passionnés, cette commission a fait le choix depuis 2009 de donner à Orthez une ligne taurine fondée sur le respect du toro de combat et de sa lidia. Dans cette logique, les membres de la commission taurine essayent chaque année de présenter à leur public des élevages inscrits dans des origines qui se démarquent le plus souvent de l’écrasante domination de l’encaste Domecq/Nuñez. Il existe encore, dans les campos espagnol, portugais et français, des encastes qualifiés de « minoritaires » qui représentent la diversité — qui doit être défendue — de la Fiesta que nous aimons tant.

Néanmoins, fonder ses choix sur le seul critère d’encastes « minoritaires » n’aurait pas d’intérêt — ni de sens — sans la volonté de présenter aussi des ganaderías traversant un bon moment et/ou méritant que l’on s’intéresse de nouveau à elles quand l’oubli et le temps qui passe les ont éloignées de nos routes taurines.
Dans cette exigence réitérée chaque année, la commission taurine œuvre pour consolider, par le sérieux, l’ancrage de la tauromachie à Orthez et dans le Béarn. A cette fin, chaque Journée Taurine de juillet présente une novillada piquée matinale (4 novillos) et une corrida de toros au cours desquelles l’accent est particulièrement mis sur le respect et le bon déroulement de la lidia de chaque toro. C’est dans cet esprit qu’a été créé en 2009 le prix « Roger Dumont » destiné à récompenser le meilleur tercio de piques de la corrida (un prix similaire nommé « Prix de la ville d’Orthez » est également décerné lors de la novillada).

Si le sérieux nous semble devoir prévaloir dans l’arène, la corrida s’inscrit dans le cadre des Fêtes d’Orthez et, dans ce contexte de bonne humeur et de partage, la commission taurine travaille à créer pour les temporadas à venir un accueil festif et toujours plus convivial de toutes et de tous autour du centre nerveux de la Journée Taurine, les arènes du Pesqué.

Bienvenues à Orthez, terre d’afición et de bonne humeur…